Portes ouvertes et portes fermées

Les mots des autres

"Pardonner est redonner la part de l’autre."

Cela résonne en moi, me rappelle mon père et ma décision de trouver le moyen - la force qui me manque - de lui pardonner. Merci à toi Wish (un surnom qui me semble approprié), pour ces mots. Je pense que tu fais partie de ces gens qui ont la capacité de trouver les bons mots face à n’importe quelle situation. J’espère qu’un jour, je te rejoindrais et qu’après cette rencontre, tu ne m’oublieras pas.

Tu vois, grâce à ça, j’ai réussi à être un peu plus… en paix avec moi-même."

Et dire que c’est Mi qui m’a dit ça hier… encore l’ironie qui surgit dans ma vie. Alors, malgré tout ce qui lui est arrivé, elle a remonté la pente, ça y est ? Tant mieux pour elle. Mais et moi, c’est quand que je fais pareil ? Que je serais… en paix avec moi-même ?

"No place to come, no place to go."

Ça, c’est moi.

"Demain le noir matin / Je fermerai la porte / Au nez des années mortes ; / J’irai par les chemins. / Je mendierai ma vie / Sur la terre et sur l’onde / Du vieux au nouveau monde..."

Mots volés dans un livre, à la médiathèque. J’ai pris un livre, je n’ai pas regardé le titre, j’ai ouvert à une page quelconque et j’ai lu ça. J’ai pris une photo, rangé le livre. Une fois chez moi, j’ai essayé de trouver sur quel air chanter ces mots. Je n’ai pas encore trouvé.